Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

ARTICLE

Sophim – crée des matières premières végétales, renouvelables pour les industriels de la cosmétique

SOPHIM est une société familiale créée en 1996, spécialisée dans la fabrication d’ingrédients naturels à destination de l’Industrie cosmétique.

Cosmétique et développement durable, leur vision de l’éco-responsabilité

L’olive s’inscrit dans l’histoire de Sophim depuis son commencement. Ingrédient clé de la production de squalane végétal, elle est leur matière première principale depuis plus de 30 ans.

Découvrez comment l’olive s’impose comme allié pour une fabrication durable d’ingrédients cosmétiques.

Sophim, pour la fabrication durable d’ingrédients naturels

L’éco-responsabilité est au cœur des enjeux actuels en cosmétique, et a toujours été, au sein de Sophim, un élément clé de la réflexion de l’entreprise.
« Le développement durable est une préoccupation quotidienne au sein de notre entreprise, présente à chaque étape de la gouvernance. Le choix de l’olive comme matière première principale durable et renouvelable pour la production de squalane en est une bonne illustration. » Jacques Margnat, Président Directeur Général de Sophim
« Dans un environnement en croissance forte, apporter une réponse aux enjeux du développement durable doit rester une priorité. C’est une démarche qui fait partie de l’ADN de Sophim depuis sa création.

Nous comptons poursuivre notre implication, garder un cap environnemental et social, dans un esprit d’entreprise familiale » Alexis Margnat, Directeur Général de Sophim

Sophim est le leader de l’extraction de squalane d’origine végétale, issu de l’olive, une ressource renouvelable qui nous permet de nous inscrire dans un avenir durable.

Les enjeux de la cosmétique durable

Ces dernières années, les enjeux de la cosmétique durable sont devenus incontournables pour les fabricants d’ingrédients naturels du marché de la beauté et du soin.

  • Comment s’inscrire dans une démarche d’économie circulaire ? Quelle sélection éthique des matières premières ?
  • Comment optimiser les processus de production pour réduire les impacts environnementaux ?
  • Comment s’orienter vers une fabrication zéro déchet ?

Sophim a toujours souhaité inscrire la production de ses ingrédients dans une démarche durable, transparente.

Leur présence dans plus de soixante pays leur a permis de rester à l’écoute de l’évolution du marché, à l’écoute de leurs clients, et d’adapter leur démarche années après années.

La sélection drastique de nos matières premières, et notamment de l’olive qui fait notre succès, aussi bien que l’optimisation de nos processus de production, ou encore le partage de valeurs comme le respect de l’environnement avec nos partenaires, sont autant de moments où Sophim a choisi d’adopter une démarche éco responsable, empreinte d’économie circulaire.

Démarche durable

Leur réflexion autour de notre matière première principale, l’olive, est durable.

Choisir entre squalane naturel et squalane synthetique

Valorisation de co-produits : une démarche empreinte d’économie circulaire

Leur production espagnole est située au cœur des oliveraies d’Andalousie. Au plus proche des producteurs d’huile d’olive, ils ont un contact privilégié avec ces acteurs de l’industrie agro-alimentaire, et valorisent les co-produits de l’huile d’olive pour leur production de squalane. 

Lors de leur processus de production, en Espagne, tous les produits non utilisés pour la production sont valorisés pour la fabrication de biodiesels. 

En France, de même, leurs co-produits sont revendus à d’autres industries qui s’en servent à leur tour de matière première. 

On parle de surcyclage ou « upcycling » en anglais.

Proximité avec la matière première

La première étape de leur production commence en Espagne, sur leur site d’Almeria. Au plus proche des oliveraies et des fournisseurs d’huile d’olive dont ils valorisent les co-produits, ils concentrent à Almeria les insaponifiables de l’huile d’olive à haute teneur en squalène. 

Cette concentration leur permet de transporter près de sept fois plus de squalène en un seul trajet, et donc de diminuer notre empreinte carbone lors de l’acheminement des ingrédients vers leur site français de Peyruis, qui réalise la suite du processus. 

C’est une solution qui leur permet de diminuer leur impact environnemental.

Faible consommation d’eau

Leur cœur de métier étant l’oléochimie, leur processus de fabrication ne nécessite pas d’eau pour la majorité de leurs produits. La consommation en eau de Sophim est réduite.

 

Production intégrée et traçabilité

Leur production est intégrée, de l’approvisionnement en matières premières à la fabrication. Ils garantissent ainsi la traçabilité de leurs ingrédients.

Diminution de la consommation énergétique

Sophim a su réduire sa consommation énergétique de 24.5% depuis 2012 sur sa marque Phytosqualan® par une amélioration de leurs processus existants. 

Pour le futur, ils intégrent cette réflexion à leurs projets de renouvellement d’équipements et à la construction de nos nouveaux bâtiments.

Sophim souhaite poursuivre cette démarche écologique et durable. 

Leur réflexion autour de la chimie verte, d’une production plus éco-responsable, de la réduction de leur consommation énergétique est un axe essentiel dans le développement de leurs futurs projets.

L’olive, notre matière première durable

L’olive est une ressource millénaire. Elle a gagné le bassin méditerranéen au cours des conquêtes, et a accompagné les différentes civilisations au cours de l’histoire, jusqu’aujourd’hui. 

L’olivier est quant à lui un arbre porteur de symboles forts, présent aussi bien dans la mythologie grecque que sur les drapeaux de l’O.N.U.

L’olive s’impose naturellement comme une ressource durable de demain et comme un levier pour réduire l’impact environnemental.

Biomasse de l’olivier et environnement

L’olive est un ingrédient dont la culture s’inscrit dans une démarche durable.

L’olivier est un arbre qui peut pousser dans des conditions climatiques difficiles.

L’olivier mobilise peu de ressources terrestres et hydriques. La majorité des oliveraies autour du monde (environ 70%) fonctionnent sans irrigation, uniquement grâce aux eaux de pluie.

C’est un arbre qui présente une forte capacité d’absorption et de stockage du dioxyde de carbone. C’est ce qu’on appelle l’effet puit de carbone : l’olivier capte les gaz à effet de serre de l’atmosphère. 

La capacité de stockage du CO2 de l’olivier et sa durée de rétention sont plus importantes que l’empreinte carbone de la production d’un litre d’huile d’olive vierge. Ainsi, une oliveraie est un levier pour réduire leur impact environnemental.

L’olivier participe au ralentissement de l’érosion et la désertification. Il est majoritairement cultivé en zones arides, c’est un allié pour les populations qui le cultivent, aussi bien que pour la biodiversité.

L’olive : ressource durable et renouvelable

La biomasse de l’olivier est source de durabilité pour de nombreuses applications industrielles. Par exemple, les noyaux d’olive peuvent être utilisés comme : 

  • Matière pour créer biocarburants
  • Des matériaux verts comme des bioplastiques.

Nouvelles Publications

Gardez le contact

Newsletter Economie Circulaire

Recevez nos nouveaux articles sur l’économie circulaire et la TechForGood !