Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

ARTICLE

FaBRICK, revaloriser les vieux vêtements en une matière première innovante

En finir avec le gaspillage textile  

Aujourd’hui, sur le total des textiles mis sur le marché en France chaque année, seulement 32,5% sont récupérés par les organismes de collectes pour être retraités. À l’échelle individuelle, alors qu’un français jette en moyenne 12kg de vêtements par an, seulement 2,5kg sont recyclés. Pourtant, sur les 195 000 tonnes de vêtements et textiles collectés par an, 60% des pièces, qui sont la plupart en coton, sont suffisamment en bon état pour être réutilisées. Elles possèdent des propriétés intéressantes applicables au secteur de la construction notamment : le coton étant un très bon isolant.

FabBRICK propose d’agir face au gaspillage textile en réemployant les vêtements et textiles mis au rebut pour en faire un matériau de construction innovant et ainsi transformer nos déchets en ressource pour construire. L’idée est d’intercepter toutes sortes et toutes formes de déchets textiles afin de les transformer en briques. Une fois assemblées, ces briques permettent de créer un revêtement mural très performant en isolation acoustique et thermique, des éléments structurels ou encore du mobilier, tout en revêtant une qualité esthétique.

L’idée est de faire le moins de transformations possible pour passer du vêtement à la brique. Le textile est donc juste broyé, mélangé à une colle écologique (constituée uniquement d’ingrédients bio-sourcés), puis compressé dans un moule sur-mesure qui permet de réaliser différentes tailles de briques afin de pouvoir s’adapter à tous les projets.

La récupération des déchets se fait de deux façons :

  1. Soit les déchets sont achetés à bas prix comme matière première à des entreprises de collecte et revalorisation textile. Ne sont achetés que les vêtements non utilisables, soit déchirés, troués ou encore tâchés. Ils sont alors triés en trois coloris : blanc, bleu jeans et multicolore, les trois couleurs standards des briques.
  2. Soit par les clients directement. S’il s’agit de sociétés concernées par le déchet textile (marque de vêtement, lieu de vente de textile, entreprises dont les collaborateurs ont des uniformes neufs chaque année, etc ) FaBRICK recycle leur matière pour l’incorporer sous forme de briques dans leur projet. C’est aussi une façon de les engager dans leur projet.


Le déchet textile redevient donc UTILE !

Nouvelles Publications

Gardez le contact

Newsletter Economie Circulaire

Recevez nos nouveaux articles sur l’économie circulaire et la TechForGood !